Home » Accueil » La création de la halle gourmande de Caen se heurte à l’opposition : le maire Joël Bruneau exprime sa frustration

La création de la halle gourmande de Caen se heurte à l’opposition : le maire Joël Bruneau exprime sa frustration

1 comment 15 views

La création d’une halle gourmande sur la place de la République à Caen (Calvados) rencontre de nombreux obstacles. Le maire Joël Bruneau critique vivement l’opposition systématique au projet.

Depuis qu’il est maire de Caen, Joël Bruneau considère la création d’une halle gourmande sur la place de la République comme l’un de ses projets phares. Cependant, il semble que ce projet soit un véritable casse-tête pour lui. Espère-t-il encore pouvoir l’inaugurer d’ici la fin de son deuxième et dernier mandat en 2026 ?

Lors d’une interview accordée à Liberté Caen, Joël Bruneau s’est montré, comme souvent, fataliste. “Je ne suis pas maître du calendrier. Je vous mentirais si je vous disais qu’on pourra enfin avoir une halle gourmande, qui mette en valeur les produits normands, en 2026. J’espère qu’on pourra l’avoir pour 2026. Mais les délais de traitement des recours étant ce qu’ils sont…”

Le maire de Caen est exaspéré par les recours en cascade déposés contre le projet. Le dernier en date a été déposé le 1er septembre par un collectif d’associations, qui demande l’annulation de la délibération adoptée en conseil municipal le 27 mars.

Selon Joël Bruneau, les porteurs du projet, dont le promoteur immobilier Sedelka, ont fait preuve de magnanimité : “Ils ont revu ce projet pour tenir compte des remarques de l’opposition. Ils ont proposé, plutôt qu’une cession, un bail emphytéotique. Ils nous ont proposé de ne plus réaliser de parking souterrain, de réduire considérablement [la surface commerciale].”

Cependant, le maire de Caen s’insurge contre le “harcèlement juridique” dont il est victime : “Malgré toutes ces prises en compte, on a les mêmes opposants, avec la même constance, qui font du harcèlement juridique sur toutes les délibérations et toutes les décisions administratives qui tournent autour de la halle gourmande. Je ne citerai pas de nom, mais je ne peux pas m’empêcher d’y voir une certaine rancœur électorale.”

Il ajoute : “Ce dossier est devenu pour eux une sorte de totem. Ils ont autour d’eux un certain nombre d’associations, plutôt des groupuscules plus ou moins actifs. On est dans une situation où certains s’évertuent par tous les moyens à retarder un projet dont le succès est confirmé partout où il s’installe, dans toutes les villes.”

Début septembre, les associations mobilisées contre la halle gourmande ont souligné que “aucune demande de permis de construire n’a été déposée à ce jour, preuve que le projet immobilier de la place de la République continue de s’enliser”. Joël Bruneau espère que le permis de construire sera examiné “à l’automne”, mais sans garantie.

Il est clair que la création de la halle gourmande à Caen est un sujet controversé qui suscite de vives réactions. Le maire Joël Bruneau fait face à une opposition farouche et à des recours juridiques qui retardent le projet. L’avenir de la halle gourmande reste incertain, mais le maire espère toujours pouvoir la concrétiser avant la fin de son mandat en 2026.

1 comment

Calum September 15, 2023 - 1:03 pm

C’est dommage de voir de tels projets se heurter à l’opposition, surtout quand ils pourraient bénéficier à la communauté.

Reply

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

À propos de nous

Pour les plaintes, les abus, la publicité contact: o f f i c e @byohosting.com

Editors' Picks

Ads

Hosted by ByoHosting – Most Recommended webhosting!